mercredi 10 décembre 2014

Kezako #3 : C'est quoi un diététicien ?

Parce que certains me posent encore la question...

Autant la consultation pour perte de poids vient facilement à l'esprit de tous, autant les autres rôles du diététicien restent encore mal connus...




Quel est le rôle du diététicien ? quelle est la distinction entre les termes diététicien et nutritionniste ? Je vous propose de faire la lumière sur tout ceci grâce à cet article.

Définition de la profession

Art. L 4371-1 - Est considérée comme exerçant la profession de diététicien toute personne qui, habituellement, dispense des conseils nutritionnels et, sur prescription médicale, participe à l'éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l'alimentation, par l'établissement d'un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adaptée.

Les diététiciens contribuent à la définition, à l'évaluation et au contrôle de la qualité de l'alimentation servie en collectivité, ainsi qu'aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition.


Diététicien : quel rôle dans la Société ?

Surpoids, obésité, dénutrition, diabète, cholestérol, maladies cardio-vasculaires… Autant de syndromes qui peuvent être traités et/ou prévenus grâce à un choix alimentaire éclairé.

En 2001, l’État lançait le 1er Programme National Nutrition Santé (PNNS). Même si quelques améliorations ont pu être constatées (baisse sensible du taux de surpoids et d'obésité chez l'enfant) , le constat d'un échec, particulièrement auprès des populations les plus défavorisées, s'est imposé (augmentation exponentielle du taux de surpoids et d'obésité chez l'adulte, avec toutes les pathologies associées : AVC, diabète,... et de coût pour la société que cela engendre) incitant les pouvoirs publiques à lancer un second PNNS en lui donnant de nouvelles ambitions. Il s'agit notamment de développer l'expertise et la prévention en lien avec les professionnels de santé, plus particulièrement les diététiciens-nutritionnistes.

A l'heure du « toujours plus, toujours moins cher, toujours plus vite » qui règne dans les enseignes et des « régimes miracles » qui fleurissent dans les magazines et sur Internet, le rôle d'éducation et de rééducation nutritionnelle du diététicien en tant qu'expert de l'alimentation prend toute sa valeur dans une société en perte de repères : Il s'agit d'apprendre au plus grand nombre à se nourrir sainement, que ce soit en cuisinant ou en décodant les étiquettes des préparations industrielles, et en respectant les règles d'hygiène tout en maîtrisant son budget. Professionnels, enfants, adultes, présentant ou non des pathologies (i.e. allergies alimentaires, diabète, dénutrition, obésité, etc. ), sportifs, personnes âgées, femmes enceintes... à chacun son équilibre.

Les moyens qui peuvent être déployés par le diététicien vont de la sensibilisation au suivi en consultation, en passant par des ateliers collectifs, la formation ou l’intégration d'une équipe pluridisciplinaire (restauration collective, milieu hospitalier et médical, milieu scolaire et sportif, agence d'information, services sociaux, collectivités ou milieu associatif, industrie, Recherche).


Nutritionniste, diététicien : quelle différence ?

Le terme de « nutritionniste » est un qualificatif qui ne définit pas une profession. Ce qualificatif peut être utilisé par toute personne (médecin, ingénieur, diététicien,…) ayant une formation en nutrition.

Le Médecin Nutritionniste :
Il s'agit avant tout d'un médecin (souvent généraliste, mais également spécialiste) diplômé d'une faculté de médecine. En plus de son cursus médical classique, il a suivi un diplôme universitaire ou une spécialité en nutrition. En tant que médecin, il est habilité à prescrire des médicaments ou des examens médicaux. Le médecin nutritionniste a donc une activité de la nutrition plutôt curative. Il intervient généralement auprès de patients atteints de maladies chroniques liées plus ou moins directement au métabolisme et/ou au comportement alimentaire (obésité, diabète, anorexie…).

Le Diététicien Nutritionniste:
Pour obtenir le titre de Diététicien, il faut être titulaire d'un BTS Diététique ou d'un DUT génie biologique option diététique. La formation peut être complétée par le suivi d'un diplôme universitaire « nutrition » en faculté de sciences ou de médecine.

Depuis Janvier 2007, le diététicien est reconnu comme professionnel de santé à part entière.

En exercice libéral, le rôle du diététicien est l'éducation ou la rééducation alimentaire de ses patients, malades ou bien portants. Le diététicien établit des bilans nutritionnels, prodigue des conseils diététiques, crée des régimes et programmes alimentaires adaptés et personnalisés pour chaque patient.


Le diététicien peut aussi bien suivre un patient en bonne santé, désireux de retrouver son poids de forme, qu'un patient atteint d'une maladie ou de troubles de l'alimentation (je vous ferai une liste des diverses pathologies pouvant être prises en charge une autre fois). Dans ce dernier cas, le suivi diététique se fait en complément d'un suivi médical et sur orientation du médecin (généraliste ou spécialiste).


La diététique n'est pas une discipline prise en charge par la Sécurité sociale. Les consultations de diététiciens ne sont donc pas remboursées par les caisses d'assurance maladie obligatoire. Cependant, de mêmes qu'elles remboursent de plus en plus les séances d'ostéopathie, certaines mutuelles peuvent participer au remboursement des consultations diététiques en fonction des formules.

MAR.




 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire